Investissement

La fiscalité LMNP en résidence EHPAD

statut LMNP

Il faut savoir que dans le cadre d’un investissement immobilier, la fiscalité est souvent un casse-tête pour beaucoup. Sans une bonne optimisation, il est possible de se retrouver avec des charges trop importantes. C’est pour éviter cela que beaucoup se tournent vers l’investissement en EHPAD sous le statut LMNP.

LMNP en EHPAD : à quel moment ?

Le statut LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle peut être acquis si son bien est une résidence meublée bien évidemment, et destinée à être louée, suivant certaines conditions. C’est un statut qui s’applique, par exemple, essentiellement sur les anciens bâtiments. Les investisseurs doivent prendre cela en compte dans le choix de leur actif. C’est le contraire du neuf, où les logements n’ont pas encore accueilli d’occupants depuis leur construction.

Il est possible, entre autres, d’acquérir le statut LMNP après les neuf années sous la fiscalité de la loi Censi-Bouvard. C’est le moment propice pour passer au régime du logement meublé non professionnel. C’est ainsi que les investissements en EHPAD sont, pour la plupart, soumis à ce régime fiscal.

Comment ça marche ?

Une location meublée non professionnelle peut être régie par deux types de régimes fiscaux : le régime réel et le régime micro-BIC, offrant tous les deux une opportunité d’alléger ses charges auprès du fisc. Cela entre dans le cadre du BIC  (bénéfices industriels et commerciaux) auquel le propriétaire sera soumis. En choisissant le régime LMNP pour son investissement en EHPAD, il y a donc des règles à respecter pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux. En premier lieu, il y a une limite sur les recettes locatives. Ces dernières sont plafonnées à 23 000 euros sur une année. En outre, pour que le régime micro-BIC s’applique, il faut faire des gains qui ne dépassent pas les 32 000 euros et ainsi se voir imposer seulement la moitié de ses revenus, une sorte de remise de 50 %.

Par contre, si les recettes dépassent ce seuil de 32 000 euros, il est possible d’utiliser l’amortissement et les charges de fonctionnement du bâtiment comme moyens de baisser les revenus imposables. Dans tous les cas, il s’agit d’une niche fiscale vraiment exploitable.

Les autres avantages du statut LMNP

Le premier avantage se situe au niveau de la gestion du bien en elle-même. En effet, des sociétés spécialisées s’en chargent, ce qui allège les responsabilités des propriétaires. De plus, le taux de remplissage sera toujours assuré, et donc, les loyers sont toujours au rendez-vous. C’est un statut qui permet aussi de faire un placement en toute sécurité grâce à l’existence d’un bail commercial.

Le statut LMNP dans le cadre d’un investissement en EHPAD permet alors d’obtenir certains avantages, surtout d’un point de vue fiscal. Il faut néanmoins respecter certaines conditions pour pouvoir bénéficier de cette niche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *